sewing-907803_1920

Comment coudre sans se ruiner? C'est une question que l'on finit toujours par se poser quand l'on devient accroc à la couture. La première chose, c'est évidemment de pouvoir résister à la tentation et de ne pas acheter de fournitures sans projet précis. Mais il y a aussi des trucs récup' qui peuvent diminuer votre budget autant que vos déchets. Ici, c'est devenu un réflexe de démonter les sacs, les vêtements, les chaussures, (les miens et ceux des copines qui ont pris l'habitude de me les soumettre) ... avant de les jeter (le don en seconde main est d'abord privilégié évidemment). J'ai aussi eu la chance d'hériter de quelques fonds de tiroirs de couturières, on y trouve plein de trésors (attention, le fil vieillit souvent mal et devient cassant). J'ai presqu'une petite mercerie chez moi! Cela me permet souvent de me lancer dans un projet sans attendre.

P1390849 stock mercerie

Je vous ai déjà partagé précédemment des idées pour composer votre boîte à accessoires, faire le plein de quincaillerieréutiliser les étiquettes des vêtements ou encore donner de la tenue à vos créations, en voici de nouvelles pour élargir votre stock:

P1410456

Les sacs de voyage ou de sport (pensez aussi aux sacs publicitaires qu'offrent les banques, les agences de voyage, les concessionnaires... et que vous n'utilisez peut-être pas) offrent non seulement de beaux morceaux de toile plastifiée mais surtout des grandes fermetures éclair, des sangles (les poignées et la bandoulière, bien colorées), des mousquetons, des boucles métalliques (demi-rondes et/ou coulissante). Quand les sangles ont été salies par l'usage, je les passe en machine à laver (en surfilant bien les extrémités) et elles ressortent généralement impeccables. J'ai une fois eu la chance de trouver des bandoulières à donner sur une brocante, une aubaine ! 

P1410460

 Les cartables contiennent aussi pas mal de pièces comme des fermoirs clips, des attaches cartables, des gros velcros, ...

P1410458

Les sacs à main sont une mine d'or. On y trouve des fermetures éclairs (celles de l'intérieur sont généralement en meilleur état que celles de l'extérieur), des pressions aimantées (il suffit d'accéder à l'envers du sac et d'ouvir les petites pattes pour les récupérer), des boucles, des lanières, des décorations, ... et parfois du cuir (malheureusement, l'arrière est souvent collé sur un support en carton, ce qui le rend alors impossible à réutiliser). 

P1410101

On peut trouver de l'élastique (en bon état) sur les sous-vêtements (de larges rubans élastiques sur les caleçons d'homme et de la dentelle élastique décorative sur les soutiens-gorge) mais aussi aux chevilles des pantalons (c'est la mode en ce moment, profitons-en, cet élastique ne souffre pas beaucoup - j'assemble les petits morceaux avec un point zig zag en superposant leurs extrémités, le tout étant caché dans une nouvelle coulisse cela ne pose aucun problème et je n'ai jamais eu de souci au niveau de la solidité).

P1410462

Pour les cordons, il faut regarder sur les pantalons (à la taille), les capuches, les vestes, les lacets des chaussures, ... ils peuvent vous rendre de grands services pour confectionner votre passepoil par exemple. Vous pouvez aussi confectionner vos cordelettes vous-mêmes (tuto ICI).

P1410336

Les pinces des anciennes bretelles peuvent servir à faire des attaches-tétines, les tirettes des jeans sont généralement bien robustes et peuvent être récupérées, les vieux draps de lit ont de belles dentelles à réutiliser sur les ourlets de short par exemple, les stores offrent parfois de longues bandes de velcro, les anneaux en bois ou en métal des tentures rendront vos sacs originaux ou serviront à suspendre des créations, ...

Pensez aussi que de simples boutons peuvent être recouverts de tissu pour revivre, que des broderies sur des vêtements peuvent devenir de beaux écussons pour une nouvelle réalisation (découpez sans entammer la bordure "bourdon", rigidifiez et fixez la broderie avec de la vlieseline thermocollante, et piquez le contour (au point droit ou au point zig zag) sur votre nouveau support.

P1170390

Côté tissus, il y a aussi des récup' insolites à faire comme la toile de parasol (pour faire des coussins d'extérieur) ou de parapluie (matière imperméable pour doubler les langes, les protège-slip mais aussi pour faire des charlottes de plat), la doublure occultante en PVC (pour doubler les trousses), les sets de table ou fardes en plastique rigide (pour faire des fonds de sacs ou rigidifier des panières par exemple), les pare-soleil des voitures (ils sont en matière isotherme), les voiles moustiquaires ou les doublures filet des short-maillot ou veste coupe-vent (pour faire des filets de lavage ou des sacs à vrac), les sacs de courses des grandes surfaces (matière plastifiée et sangle des poignées), les catalogues d'échantillons de tissu d'ameublement qui peuvent offrir de belles pièces, ...

Côté outils de travail, j'utilise beaucoup les cartons des boites alimentaires (riz, céréales, ...) ou les couvertures plastiques transparentes des fardes à devis pour faire mes gabarits en couture créative. Pour les patrons, je récupère les feuilles de papier de soie des boîtes à chaussures ou des emballages divers (et je les colle ensemble si nécessaire).

Et vous, quels sont vos petits secrets récup'?